Le hazan Philippe Darmon a enregistré spécialement pour notre site les psaumes et les prières selon le rite algérois

________________________

Vous pouvez honorer la mémoire d'un défunt en vous rendant sur la page de sa sépulture, et :

lire ou écouter le psaume consolateur 91

faire la Rahamana, prière pour le repos de l'âme du défunt, spécifique à la communauté d'Alger.

dernière mise à jour du site
9 mars 2019
18095 noms et 3388 photos

lundi 14 octobre 2019 / 15 Tishri 5780

Rejoignez
les AMIS DES CIMETIERES DE ST-EUGENE - BOLOGHINE (ACSE) pour participer au sauvetage des cimetières de Saint-Eugène

Anniversaire de décès, aujourd'hui 15 Tishri

 
  Elie  ADJADJ  03 octobre 1914  / 15 Tishri 5675
  Lon  AICHE  13 octobre 1924  / 15 Tishri 5685
  Jacqueline  ALEXANDRE  17 octobre 1921  / 15 Tishri 5682
  Alice  BENSOUSSAN  29 septembre 1947  / 15 Tishri 5708
  Marius  BIJAOUI  19 octobre 1929  / 15 Tishri 5690
  Estelle   GAIOR  11 octobre 1927  / 15 Tishri 5688
  Joseph  GUEDJ  02 octobre 1944  / 15 Tishri 5705
  Samuel  HAKOUN  21 septembre 1918  / 15 Tishri 5679
  Ruben  KARSENTI  12 octobre 1916  / 15 Tishri 5677
  Mardoche  LEBHAR  26 septembre 1912  / 15 Tishri 5673
  Alfred  LELOUCHE  29 septembre 1947  / 15 Tishri 5708
  Abraham  LEVY (ABRAHAM)  11 octobre 1897  / 15 Tishri 5658
  Samuel  MEDIONI  28 septembre 1939  / 15 Tishri 5700
  Esther  MOATTI  02 octobre 1879  / 15 Tishri 5640
  Joseph  NEBOT  18 octobre 1910  / 15 Tishri 5671
  Nedjma  SCHEBAT  17 octobre 1940  / 15 Tishri 5701
  Eliaou  SUDAKA  12 octobre 1916  / 15 Tishri 5677
  veuve Elie  SUDAKA  09 octobre 1919  / 15 Tishri 5680
  Kamoura  TABET  14 octobre 1886  / 15 Tishri 5647
  Kamir  ZEMROUN  29 septembre 1890  / 15 Tishri 5651




La Akeda, chant d'ouverture de la cérémonie du shoffar

Psaume 90

 

C’est à Bologhine, anciennement Saint-Eugène, que se trouve le dernier cimetière des Juifs d’Alger.

Outre son monument aux morts, ses nombreux carrés, caveaux et ossuaires, le cimetière de Saint-Eugène-Bologhine renferme plusieurs stèles et tombeaux transférés des anciens cimetières aujourd'hui disparus, en particulier les restes des deux illustres rabbins espagnols Ribach et Rachbats, refondateurs de la communauté juive d’Alger au XIVe siècle.

La mémoire de nos parents et la richesse des vestiges spirituels et historiques font de ce cimetière un lieu unique. La partie basse du cimetière est dans l'ensemble bien conservée, mais les parties médiane et haute sont dégradées. Intempéries, mouvements de terrain et vandalisme font disparaître chaque jour un peu plus les sépultures des Juifs d’Alger.
Ce site a une double vocation : contribuer à la pérennité du cimetière en le faisant mieux connaître, et conserver la mémoire de ceux qui y reposent.

Les personnes qui veulent participer à ce travail de mémoire sont les bienvenues.
Vous pouvez m'envoyer via la rubrique contact le portrait d'un défunt, sa photo apparaîtra en page d'accueil du site le jour anniversaire de son décès.

Jean-Paul Durand


 


Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1388584
Mentions légales